50 ans de médecine tibétaine en Suisse

Les cultures et les pratiques de guérison asiatiques étaient encore inconnues en Suisse dans les années 1960. Néanmoins, en 1969, une entreprise suisse s’est fixé comme objectif de faire des recherches scientifiques et de produire des mélanges traditionnels à base de plantes issues de la médecine tibétaine.

Cela marque le début d’une histoire à succès, malgré la lutte acharnée pour la reconnaissance. L’histoire inspirante commence avec la transmission d’une collection de recettes traditionnelles d’une famille de médecins tibétains.

L’esprit pionnier suisse

Depuis un demi-siècle, PADMA AG est le seul fabricant suisse de plantes médicinales et de complé-ments alimentaires sur la base de recettes tibétaines de qualité suisse. Les précieux mélanges de plantes et de minéraux reposent sur les enseignements de la médecine tibétaine. Depuis sa création, PADMA AG associe les leçons du passé à un irrépressible esprit pionnier.

Déjà en 1970, PADMA AG a réussi à faire sensation en enregistrant la première formule traditionnelle de la médecine tibétaine comme médicament en Suisse. Au cours du temps, les formulations de PADMA se sont établies comme des classiques éprouvés de la médecine alternative. PADMA 28 est la formulation la plus connue et la plus recherchée au monde pour lutter contre les troubles circulatoires.

La tradition tibétaine en droit suisse

PADMA s’efforce de jeter des ponts entre les cultures, les connaissances et les systèmes médicaux. Depuis le tout début, elle s’est engagée pour la reconnaissance de la médecine complémentaire et de la médecine tibétaine.
Aujourd’hui, les recettes tibétaines à base de plantes font partie intégrante du trésor médicinal suisse.

La médecine asiatique est officiellement ancrée dans la loi suisse sur les produits thérapeutiques. Ainsi, les connaissances du passé s’associent à la qualité suisse, à la force de la nature et aux découvertes les plus récentes.

Le savoir traditionnel au service de la vie moderne

Les troubles et les inflammations chroniques, du rhumatisme à l’artériosclérose, sont aujourd’hui des maladies courantes. Ils sont directement liés aux modes de vie modernes, qui se caractérisent par le stress, le manque d’exercice et une alimentation excessive.

«Si les premiers problèmes de santé apparaissent, il est important de les aborder en douceur afin de maintenir une bonne qualité de vie à long terme. C’est là que la médecine tibétaine intervient.», explique le Dr Herbert Schwabl, directeur de Padma AG.

Le secret réside dans l’approche holistique

Les formules des préparations tibétaines se composent d’une multitude d’ingrédients différents qui se soutiennent mutuellement dans leurs effets et compensent d’éventuels effets indésirables. Ainsi, ces mélanges multi-composants agissent simultanément à plusieurs niveaux dans l’organisme et ont peu d’effets secondaires.

padma_28_formule_mélangeLes substances protectrices des plantes les protègent des rayons UV ou des prédateurs, elles sont le système immunitaire des plantes.», dit Schwabl.

«Ces substances, telles que les polyphénols, les tanins ou les flavonoïdes, sont également efficaces dans notre corps.

Cependant, nous les avons presque complètement bannis de notre alimentation moderne, produite industriellement. Et maintenant, leur fonction protectrice nous manque. Les préparations à base de plantes peuvent combler ce vide.»

L’amer est nécessaire à notre époque

Les Tibétains ont reconnu très tôt que les substances contenues dans les plantes contiennent des médiateurs chimiques importants pour notre santé. Comme l’organisme ne peut pas produire lui-même ces substances, elles doivent lui être administrées. La recherche moderne, elle aussi, est bien consciente que les substances protectrices des plantes activent des mécanismes d’action positifs dans l’organisme et sont importantes pour la santé à long terme.

«Nous continuerons à l’avenir d’associer la richesse des connaissances issues de cette tradition aux connaissances modernes afin de promouvoir la compréhension et les applications possibles, au bénéfice de la santé.»