Démarrer le printemps en pleine forme: jeûner se-lon les doctrines tibétaines

Après un long hiver, le jeûne a plusieurs effets positifs. Il peut favoriser la purification du corps, régénérer la lucidité mentale et physique et contribuer à perdre les kilos accumulés pendant l’hiver. De plus, il permet de se débarrasser de la lourde et indolente «énergie Beken» de l’hiver.

Selon la médecine tibétaine, le jeûne optimal dure 16 jours [2 fois 8 jours]. Ce cycle de jeûne est censé avoir un impact positif sur le taux de sucre, le métabolisme et, de façon plus générale, sur la circulation sanguine. De même, le jeûne a une fonction purifiante pour le corps et pour l’esprit. Les pratiques établies peuvent être mises en cause, ce qui permet de rompre avec les habitudes. En repensant les habitues établies, il nous est possible d’apporter du dynamisme et de la vivacité dans notre vie, de manière analogue au printemps dans la nature.

En règle générale, le jeûne est approprié pour tout le monde. Il se peut que le jeûne ne soit pas aussi simple si on n’a jamais fait une tentative. Le changement du cycle alimentaire peut amener les gens, même ceux avec les nerfs les plus solides, à temporairement perdre leur sang-froid. C’est pourquoi, il est important de choisir une période un peu moins stressante pour jeûner. La devise ici est «essayer et faire ses propres expériences». Les personnes qui sont très maigres, faibles ou qui ont une tension artérielle basse doivent jeûner avec beaucoup de précaution, de sorte à ne pas surcharger le corps lors du jeûne.

Il existe différentes méthodes de jeûner. Selon la médecine tibétaine, il s’agit également de dynamiser le corps et les énergies corporelles afin de les mettre en mouvement. Le concept du rythme de 2 jours convient très bien pour cela. L’énergie Beken est ainsi mise en mouvement.

Le jeûne tibétain dure 16 jours et est divisé en deux cycles identiques à 8 jours chacun. Le deuxième cycle devrait être beaucoup plus facile à compléter. Le déroulement suit un rythme de 2 jours, où 2 jours consécutifs forment une paire.

La méditation peut aider à ne pas trop se concentrer sur la faim. Les personnes très minces peuvent consommer du ghee [beurre clarifié] lorsque le jeûne s’avère trop difficile.

Le moment idéal pour entamer la cure de jeûne est lorsque le printemps arrive, les températures grimpent (à partir d’une température d’environ 10 à 15 degrés) et les premières fleurs et plantes fleurissent dans la nature.

Jour 1
Petit-déjeuner: soupe aux légumes (de préférence une soupe aux légumes chaude), un peu de ghee [beurre clarifié], tisane ou thé noir (sans sucre).
Déjeuner: légumes cuits, lait, yaourt, riz, un peu de beurre ghee chaud avec du yaourt, et boire de l’eau chaude/froide avec tout cela.
Dîner: si nécessaire, il est possible de consommer du thé et du yaourt.

Jour 2
Petit-déjeuner: soupe aux légumes, ghee, thé
Déjeuner: rien manger, beaucoup boire (eau chaude/froide)
Dîner: rien manger, boire (eau chaude/froide)

Cycle 1Cycle 2
Jour 1Petit-déjeuner, déjeuner et dîner selon la descriptionJour 1Petit-déjeuner, déjeuner et dîner selon la description
Jour 2Petit-déjeuner selon la descriptionJour 2Petit-déjeuner selon la description
Jour 3
Jour 4comme jour 2Jour 4c comme jour 2
Jour 5comme jour 1Jour 5comme jour 1
Jour 6comme jour 2Jour 6comme jour 2
Jour 7comme jour 1Jour 7comme jour 1
Jour 8comme jour 2Jour 8comme jour 2

Si la faim est trop grande, boire de l’eau chaude et méditer peuvent aider.

Après les 16 jours, il faut recommencer lentement à manger «normalement». La méditation, le sport décontracté, la marche nordique, les promenades, etc., vous aident également à vous débarrasser du «froid accumulé» [énergie Beken] dans le corps.

Pendant toute la durée du jeûne, il convient de consommer des boissons et des plats chauds ou froids. L’eau ou les tisanes sans sucre, mais aussi les soupes aux légumes ou les légumes cuits à la vapeur, sont les plus appropriés. Les boissons chaudes et les légumes cuits, qui sont facilement digestibles, renforcent et stimulent le soidisant feu digestif (medrod en tibétain). Selon la médecine tibétaine, la digestion, qui est basée sur le concept du feu digestif, est essentielle et un facteur important pour un organisme sain. Les boissons froides, une alimentation rapide et lourde, la consommation de beaucoup d’aliments crus (comme les salades) et de smoothies refroidissent le feu digestif, ce qui complique le processus de digestion. En combinaison avec le stress physique ou mental, cela peut occasionner des troubles de la digestion.

Rester en équilibre après le jeûne

Sendu5 Rohstoffe FarbigCertains des rituels du jeûne tibétain peuvent également être facilement intégrés dans l’alimentation quotidienne. Par exemple, il est pertinent de boire chaque jour autant d’eau chaude/froide que possible et d’éviter de manger des mets crus en cas de digestion affaiblie. Cela stimule la digestion et allume le feu digestif. Comme soutien pour une digestion saine, il convient de prendre des formules à base de plantes aux propriétés chauffantes. Une des recettes les plus importantes est la composition tibétaine à base de grenade «Se bru 5». Elle est à base de graines de grenade, de cannelle, de galanga, de poivre long et de cardamome.

En outre, le rythme de 2 jours peut également être intégré dans le quotidien. Pour ce faire, il suffit de supprimer le dîner de temps en temps. De façon générale, il est également utile d’intégrer la méditation, les exercices physiques décontractés, la marche nordique et les promenades dans le quotidien afin de rester dans une bonne condition physique et mentale.

7 astuces pour maintenir le corps en équilibre après le jeûne

  1. Le matin, commencez par boire un verre d’eau chaude à jeun. Cela active la digestion.
  2. Boire des boissons chaudes plutôt que des boissons froides. Cela renforce le feu digestif.
  3. Manger des aliments cuits plutôt que des aliments crus. Ils sont plus faciles à digérer.
  4. Utiliser des plantes comme le poivre, le gingembre et la cannelle pour soutenir la digestion.
  5. Pratique régulière d’activité physique, si possible en plein air.
  6. Réduire le stress de manière ciblée par le biais de phases de repos comme la méditation.
  7. Dormir. Idéalement 7-9 heures par nuit.